Sur les pas des Huguenots
et des vaudois du Piémont

en Pays de Vaud





via

Historique d'un exil

Lorsqu’en 1685 Louis XIV révoque l’Edit de Nantes, il provoque l’un des grands exodes de notre histoire. Près de 200'000 Huguenots fuient la France.
Ils partent de diverses provinces du royaume, et, rien que pour la Drôme provençale, sont plusieurs milliers à prendre le chemin de l’exil. Ils s’en vont en secret, la plupart du temps à pied, le long de chemins peu fréquentés pour se rendre vers l’Allemagne protestante par la Suisse.
Leur route rejoint celle des Vaudois du Piémont, disciples de Pierre Valdo.

Aujourd’hui, le Sentier des Huguenots rend hommage à ces fugitifs en proposant un parcours qui, de Poët-Laval (Drôme) à Bad Karlshafen (Allemagne) pénètre en Suisse à Genève.
De là, divers tracés peuvent être imaginés: les cartes topographiques et le balisage n’existaient pas au XVIIe siècle ! Il y a tout lieu de croire qu’une partie de ces hommes, femmes, enfants, ayant débarqué à Morges, ont rejoint le Pied du Jura en suivant le cours de la Venoge.
Ainsi, les régions de Bussigny, Vufflens-la-Ville, Penthalaz et Cossonay ont-elles sans doute vu arriver un grand nombre de huguenots.
Un autre parcours, officiel, traverse Lausanne et s’en va vers la Broye, par Moudon, Payerne, Avenches pour se diriger ensuite vers Morat et s’en aller du côté de l’Aar.

De nombreux exilés n’ont fait que passer, mais certains ont posé leur baluchon et se sont établis dans ces régions.
Par ce biais, des familles d’exilés nous ont apporté leur savoir-faire et contribué au développement d’une incontestable prospérité dans des régions démunies.
On peut mentionner quelques noms devenus synonymes de réussite économique : Suchard, Audemars Piguet, Thorens, par exemple.

Depuis juin 2014, l’Association vaudoise des amis du Sentier des Huguenots et des Vaudois du Piémont, créée à La Chaux sur Cossonay le 26 novembre 2013, a balisé le tracé de Coppet à Morges en 2016, puis de Morges à Concise par le Pied du Jura en 2018 et le tronçon de Morges à Morat par la Broye en 2020.

En Suisse, l’association VIA porte le projet du sentier depuis ses débuts en 2010 et assure le lien entre les diverses associations.

Le sentier Suisse

parcoursmap


La carte du XVIIe siècle

Ce sentier international de grande randonnée suit le tracé historique de l'exil des Huguenots dauphinois vers l'Allemagne et la Suisse à la fin du XVIIe siècle.
Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont en France, en Suisse et en Allemagne est un projet de coopération international mené dans le cadre du programme européen LEADER.





Association vaudoise


Sous le nom d'Association vaudoise des amis du sentier «Sur les pas des Huguenots et des vaudois du Piémont» est constituée une association à but non lucratif, régie par des statuts et par les articles 60 et sq. du Code Civil Suisse.
L'association s'est fixé pour buts l'identification de chemins historiques, leur balisage par la pose du logo européen, ainsi que la mise sur pied d'animations pouvant être insérées dans le cadre des activités touristiques régionales.





Cotisations :

Individuelle CHF 20.–
Couple CHF 30.–
Famille CHF 50.–
Soutien CHF 100.–

Adresse bancaire :

BCV Lausanne
IBAN : CH83 0076 7000 E533 1624 2



Sentiers vaudois balisés


1er tronçon ➡



Entre Coppet et Morges

Observatoire – Nyon par Coppet
➡ 18,6 km, 4h30

De l’Observatoire prendre la direction Céligny. Traversez la forêt puis tournez à droite et suivez la route principale sur 1 km. Empruntez à gauche le chemin agricole jusqu’à la bifurcation puis tournez à droite, direction Commugny; traversez la localité pour arriver au port de Coppet. Revenez sur vos pas sur 1,3 km pour rejoindre la Via Jacobi No 4 que vous suivrez jusqu’au Château de Bossey, en passant par Founex. Poursuivez par Céligny, Crans-près-Céligny et enfin Nyon gare CFF.

Nyon – Bursins
➡ 15,3 km, 4h00

De la gare de Nyon, longez la voie CFF pour atteindre Prangins et son château, Musée National Suisse. Continuez jusqu’à la plage de Promenthoux, lieu de départ de la «Glorieuse Rentrée» des Vaudois du Piémont. Continuez sur la Via Jacobi No 4, sans passer par le golf, pour arriver au pont sur la rivière Promenthouse. Traversez la route nationale sous le pont pour rejoindre le Sentier des Toblerones à la hauteur de l’usine électrique. En remontant la Promenthouse, puis la Serine, vous arrivez à Begnins en évitant Gland et en traversant Vich. De Begnins continuez sur le Chemin Panorama Alpin No 3 en passant par Luins et sa charmante église, puis Vinzel pour arriver à Bursins et son site clunisien.


Bursins – Aubonne par Rolle
➡ 17,5 km, 4h35

De Bursins prendre la direction de Gilly, puis Vincy que vous traversez. Après 300 m, en sortant du village, descendez jusqu’à Tartegnin pour rejoindre Rolle et son port. Du port de Rolle retournez sur vos pas jusqu’à la route cantonale. Montez jusqu’à Bugnaux puis Bougy-Villars, Féchy et Aubonne.

Aubonne – Morges
➡ 13 km, 3h15

En quittant Aubonne prenez la direction de Lavigny en traversant la rivière Aubonne sur l’ancien pont de la Vy de l’Etraz. A la sortie du village de Lavigny c’est par les champs, un petit bois et des cultures fruitières que vous atteindrez les hauts de Saint-Prex. Descendez jusqu’au port puis remontez par le même chemin jusqu’à la Fondation Perceval pour emprunter le Sentier de la Truite que vous suivrez jusqu’à l’embouchure du Boiron et la Maison de la Rivière. De là, poursuivez par le bord du lac pour rejoindre Morges et son port.

2e tronçon ➡



Entre Morges et Concise

Morges-Concise par le Pied du Jura

Si, arrivés à Morges, certains réfugiés huguenots ont poursuivi à pied en direction du Nord vaudois, en remontant le long de la Venoge puis en traversant la plaine de l’Orbe avant de se diriger vers Concise au bord du lac de Neuchâtel, d’autres ont pu être acheminés par chariots jusqu’à Yverdon, voire d’autres bourgades.



Morges – Cossonay-Ville
➡ 22 km, 5h30

Du port de Morges, longez le lac par les quais, le Parc Vertou, le Sentier aux Oiseaux et la plage de Préverenges jusqu’à l’embouchure de la Venoge. Ne pas passer le pont mais suivre l’itinéraire du Sentier de la Venoge, sur la rive droite de la rivière jusqu’à la gare de Bussigny. Traversez le village pour monter jusqu’à Vufflens-la-Ville. A la sortie du bourg descendez par la route pour rejoindre La Venoge en contrebas. Poursuivez le long de la rivière jusqu’à la gare de Cossonay-Penthalaz. Montez les Côtes de Cossonay (ou prenez le « Funi ») pour arriver à Cossonay-Ville.

Cossonay-Ville – Romainmôtier par L’Isle
➡ 21 km, 5h20

En sortant de Cossonay-Ville suivre l’indication La Chaux en passant par l’étang du Sépey. Du village de La Chaux, où se trouve le siège de notre association, continuez en direction de Cuarnens. Là, montez la rue du Temple pour arriver au Hameau des Mousses. Ici vous entrez dans le Parc Naturel Régional Jura Vaudois. Prenez la direction L’Isle. En passant par le centre du village et son château, montez par la forêt jusqu’à Mont-la-Ville.
De là, suivez l’itinéraire à flanc de coteau qui vous mène à Romainmôtier.


Cossonay-Ville – Romainmôtier par La Sarraz (Itinéraire bis)
➡ 17 km, 4h15

Sortir de la bourgade et prendre la direction de Dizy en passant par le bois du Sépey. Contournez Dizy puis traversez le bois de Fey. Après le hameau, à la 1ère bifurcation, allez d’abord jusqu’au site remarquable de la Tine de Conflens. Remontez de La Tine pour reprendre l’itinéraire jusqu’à La Sarraz où vous rejoignez la Via Francigena No 70. Suivez la direction de l’Hôpital de Saint-Loup ; traversez le site, puis remontez au-dessus du Vallon du Nozon pour arriver à Croy. En longeant la rivière vous rejoignez Romainmôtier.

Romainmôtier – Orbe par Les Clées
➡ 14 km, 3h30

Empruntez le chemin qui monte par la forêt jusqu’à Bretonnières et son église (une des plus anciennes du canton !). Prenez ensuite la direction des Clées en suivant la petite route en contrebas de la route nationale avant d’amorcer la descente dans les Gorges de L’Orbe. Passez l’ancien pont, en contrebas du nouveau pont, traversez le village des Clées et suivez le spectaculaire chemin des Gorges de l’Orbe, par la rive gauche ; vous rejoindrez Orbe en passant par Montcherand, son site clunisien et ses peintures du XIIe siècle.

Orbe – Yverdon-les-Bains par Valeyres-sous-Rances
➡ 22 km, 5h30

D’Orbe remontez la rivière et une partie des gorges en direction de Montcherand. Traversez la rivière sur le pont suspendu puis, en-dessous du village suivez l’itinéraire jusqu’à Valeyres-sous-Rances et son temple au-dessus du bourg. Descendez jusqu’au Manoir, au bas du village, longez le ruisseau puis montez par les vignes jusqu’à Rances. Continuez sur la crète en contournant Saint-Christophe pour arriver à Mathod. (Ne manquez pas d’admirer le château de Champvent sur son éminence.) Traversez une partie de la Plaine de l’Orbe, évitez le village de Suscévaz puis montez sur la colline jusqu’au village de Chamblon avant de descendre sur Yverdon-les-Bains, gare CFF.

Yverdon-les-Bains – Vaumarcus
➡ 18 km, 4h20

De la gare d’Yverdon-les-Bains suivre la direction de Grandson par le bord du lac. Traversez Grandson, passez par les rives d’Onnens dans la forêt qui borde le lac de Neuchâtel pour arriver à Concise. Continuez par La Raisse, en passant près de l’ancienne chartreuse de La Lance (propriété privée). De là vous rejoindrez Vaumarcus (en terre neuchâteloise), terme du parcours vaudois. Le chemin continue par le Sentier du Lac jusqu’à Neuchâtel puis La Neuveville au bord du lac de Bienne où vous retrouvez l’itinéraire bernois. A partir de Vaumarcus le sentier n’est pas encore balisé.

3e tronçon ➡



Entre Morges et Morat (par la Broye)

Morges-Morat par la Broye

Dans les années 1685/90 qui nous concernent ici, la Venoge n’était pas facilement franchissable : il n’y avait pas de pont et, pour arriver à Lausanne (port d’Ouchy), pas d’autre solution que de passer par le lac en prenant un bateau.
Aujourd’hui, lorsque vous arrivez de Préverenges au bord de la rivière, il n’y a qu’à emprunter le pont qui enjambe le cours d’eau à son embouchure. De là, en direction de la capitale vaudoise, vous suivez le bord du lac.
Plus loin, en sortant de l’agglomération lausannoise par le Nord, le passage par les premières forêts du Jorat permet d’atteindre Montpreveyres, d’où part véritablement notre itinéraire de La Broye. Son emplacement géographique, confère au village une vocation de relais entre Lausanne et Berne.
Depuis 2018 d’ailleurs, l’ancienne cure abrite un gîte d’étape pour les pèlerins arrivant de partout, quel que soit l’itinéraire qui les a amenés là. "El Jire" accueille visiteuses et visiteurs en mettant à leur disposition l’infrastructure nécessaire à leur passage. Ils trouveront là 4-6 lits, oreillers et couvertures, douche, WC, un frigo, une bouilloire ainsi que des sachets de soupes, du thé, du café, du sucre.
De là l’itinéraire s’en va par Moudon, Payerne, Avenches jusqu’à Morat, fin du tronçon de la Broye.


Morges – Lausanne, Cathédrale
➡ 14,5 km, 3h40

À partir de Morges, en suivant le balisage de la Via Jacobi à contresens, empruntez le bord du lac par le Sentier aux Oiseaux et la plage de Préverenges jusqu’à l’embouchure de La Venoge. Passez sur le pont puis continuez par le bord du lac et Saint-Sulpice jusqu’à la plage de Vidy. Quittez le lac, passez devant le nouveau bâtiment du CIO puis traversez le site des ruines romaines de Lousona et, après le tunnel sous l’autoroute, vous arrivez à la petite chapelle de la Maladière. De là suivez toujours le balisage de la Via Jacobi à contresens. Il n’y a pas de balisage jaune de Vaud Rando en ville de Lausanne. Traversez le parc de la Vallée de la Jeunesse pour atteindre l’avenue de Provence que vous longez jusqu’au carrefour avant le Pont-Chauderon. Continuez par l’Esplanade de Montbenon pour arriver à la place Saint-François. Descendez jusqu’à la rue Centrale, prenez la rue du Pont en direction de la place de la Palud puis montez jusqu’à la Cathédrale par les escaliers du Marché.



Lausanne, Cathédrale – Montpreveyres, «El Jire»
➡ 15,6 km, 4h30

De la Cathédrale passez devant le château Saint-Maire puis, en retrouvant le balisage jaune de Vaud Rando, empruntez le sentier qui monte jusqu’au Signal en passant par L’Ermitage. De la place du Signal continuez de monter pour atteindre la Tour et le lac de Sauvabelin. C’est par la forêt que vous atteignez le bord de l’autoroute; longez-la jusqu’au viaduc. Descendez par les escaliers pour rejoindre la vallée du Flon que vous remontez jusqu’au terminus du M2, station «les Croisettes» en traversant une partie d’Épalinges. Continuez par les quartiers résidentiels d’Épalinges pour atteindre le Chalet-à-Gobet. Longez le golf puis, par la forêt, empruntez la petite route jusqu’à Sainte-Catherine. Un charmant sentier forestier, vous amène à Montpreveyres. Traversez le village en suivant l’indication «Temple». Vous arrivez au gîte d’étape «El Jire», situé dans la cure.

Montpreveyres – Moudon gare CFF
➡ 13,5 km, 3h15

Du gîte d’étape «El Jire» continuez par la forêt jusqu’à Écorchebœuf puis Carrouge, Vucherens, Syens. Empruntez l’ancien pont sur le ruisseau «Le Carrouge» pour rejoindre la Broye et Moudon par la vielle ville.



Moudon gare CFF – Payerne gare CFF
➡ 24,4 km, 5h40

De la gare suivez le chemin qui longe La Broye puis monte légèrement jusqu’à Curtilles. Passez devant la très jolie et vénérable église de Curtilles pour arriver à Lucens et son spectaculaire château. Continuez par le sentier le long de La Broye. Passez près de la gare d’Henniez et traversez Granges-Marnand pour arriver à Payerne.

Payerne gare CFF – Avenches
➡ 16,5 km, 4h15

De la gare CFF prendre la direction de Corcelles puis Tours et sa fameuse église. Abandonnez le tracé de la Via Jacobi. Continuez en suivant l’indicateur jaune de Vaud Rando «Oleyres» que vous atteignez en passant par Longe-Raye, les hauts de Russy et la forêt du Grand Belmont. Traversez le village et suivez l’itinéraire jusqu’à Donatyre et sa remarquable église romane, en passant par le Bois du Châtel et le Signal de la Reine Berthe. De Donatyre descendez jusqu’au centre d’Avenches.



Avenches – Morat
➡ 13,5 km, 3h20

Revenir sur vos pas jusqu’au Théâtre puis montez jusqu'à la porte de l’Est. Traversez Villarepos, Chandossel. Longez le bois de Besseires et le Ban en direction de Morat (Murten), traversez des terrains de sport, passez le pont sur l’autoroute pour atteindre Ober Greng, Unter Greng, Meyriez (Merlach) avant d’arriver à Morat.





Prenez la carte du parcours des Huguenots avec vous !


Télécharger
le parcours

Toutes les localités des étapes sont accessibles en transports publics.
On trouve également de quoi se loger ou se restaurer tout au long du parcours.
Se renseigner aux offices du tourisme.

Vous empruntez cet itinéraire sous votre propre responsabilité.


parcours

Documents parus



brochure
Prix de vente: CHF 15.—

La brochure « Sur les pas des Huguenots et des vaudois du Piémont en Pays de Vaud invite les randonneurs à découvrir les curiosités naturelles, architecturales et personnages emblématiques le long des sentiers vaudois balisés.

Textes : Marie Nora | Photos : Raymond Gruaz

expemple 1
Prix de vente: CHF 10.—

La brochure «Huguenots du Dauphiné et Vaudois du Piémont, histoire d’un exode», d’une vingtaine de pages, illustrée de nombreux documents, rappelle les raisons du départ des Huguenots de France après la Révocation de l’Edit de Nantes, en 1685 et retrace leur parcours de la Drôme vers l’Allemagne en passant par la Suisse.
Ce document est dû à la plume de Marie Nora, journaliste et écrivain.